A propos: autrement vu, autrement dit

La diaspora semble avoir de plus en plus de mal à se situer, à trouver des références, à se construire des modèles. En plus le monde doit faireface à des enjeux de taille : dérèglement climatique, lutte contre lapauvreté, la rareté du travail, la raréfaction de l’eau…Alors comment ladiaspora vit ses bouleversements ? Comment elle s’en sort ? Faut-ilchanger les habitudes pour mieux s’adapter? Comment les cultures peuvent apprendre l’une de l’autre ? Avec Mine de rien… les questions se bousculent. À l’heure actuelle, il est important de parler de l’identité d’un peupledans un monde où les idées et les modes de vie s’uniformisent àvitesse vertigineuse (voir le modèle américain). Il est urgent de prendre conscience de ce qui fait sa culture, sa manière d’être. C’est une façonde ne pas accepter la destruction des cultures, de sa propre culture;cette situation, selon moi, signerait la fin de manière de vivre (languesde moins en moins parlées, histoires occultées, rituelles quis’oublient…). Donc c’est une nécessité vitale de préserver la diversité des cultures. Préserver cette RICHESSE humaine. À travers des reportages, du live, des portraits, des émissions, je veux démontrer que des personnes qui ne partagent pas la même langue, ni la même religion, ni les mêmes traditions peuvent vivre et coexister ensemble.
Alors comment s’y prennent-ils?
À travers ce site dédié à l’image vidéo, j’aborde différentes thématiquessur la société, la culture, le brassage des peuples.
Cette webtv propose une information sur notre société « autrement vu,autrement dit ».
1.S’ouvrir sur le monde, s’intéresser aux personnes que l’on ne voit pas forcément sur le hertzien, mais qui ont des choses à dire.
2.Montrer qu’un autre monde est possible.
3.Démontrer le vivre ensemble.
4.Montrer de nouvelles formes de partage, de solidarité …
5.Apprendre à l’autre de sa culture.
6.Trouver des solutions ensemble.